Liège, une métropole ambitieuse

 

Pour répondre aux défis qui nous attendent (pouvoir d’achat, climat, formation, etc.), il faut de l’ambition positive. Faire croire aux citoyens qu’ils sont libres sans leur donner les moyens de l’être revient à les tromper.

Il est essentiel de poursuivre la redynamisation de la politique économique de la Wallonie, afin de la rendre plus attractive et plus performante encore.

Pour ce faire, il est notamment capital de développer un environnement favorable à l’entrepreneuriat.

L’accès à l’emploi reste une  une priorité absolue pour la Wallonie et pour Liège. Il est vecteur d’émancipation sociale, de bien-être et d’épanouissement, à la condition que l’on puisse assurer des conditions de travail dignes pour tous.

Il est aujourd’hui impératif de cibler notamment les secteurs d’avenir, soutenir la recherche et l’innovation, soutenir le développement de zones d’activités économiques numériques et le commerce de proximité.

La métropole liégeoise doit s’inscrire dans cette dynamique ambitieuse. En sa qualité de capitale économique de la Wallonie, elle dispose de tous les atouts nécessaires à son développement : une université, un port fluvial, une gare TGV, un aéroport, des entreprises innovantes dans des secteurs d’avenir, etc.

Pourtant, malgré tous ces atouts, Liège peine encore à rivaliser avec les grandes métropoles qui l’entourent, aux Pays-Bas, en Allemagne ou en France, sans parler d’autres métropoles belges, et flamandes en particulier. La faute à des actions souvent pas assez structurées, à des divisions internes, et à un éparpillement de ses ressources, notamment publiques.

L’ambition est importante, la concrétisation l’est également. Pour y parvenir, il faut savoir s’unir.

C’est la raison pour laquelle je suis en faveur d’une réforme en profondeur des organes propres à la métropole liégeoise, qu’ils soient publics (provinces, communes, intercommunales), ou privés (lieux de concertation et de décision, partenariats public/privé, lien entre la formation et les entreprises, etc.).

Je m’engage donc à travailler au développement d’une métropole liégeoise forte et ambitieuse au sein d’une Wallonie attractive et compétitive.

J’ai souvent par le passé défendu l’organisation de la supracommunalité à l’échelle de la Province de Liège. Elle pourra apporter une partie de la solution aux défis présentés, à savoir les enjeux économiques, démographiques, environnementaux, de mobilité ou encore d’aménagement du territoire.

Le modèle provincial actuel doit évoluer en une entité plus efficace et efficiente, mais aussi plus lisible pour les citoyens. De manière pratique, je souhaite rassembler les quelques 26 intercommunales actives sur le territoire de notre province en 4 pôles d’activité, spécifiquement dédiés aux thématiques de l’énergie, la santé, l’environnement et l’économie. Ce rassemblement des forces donnerait à la métropole liégeoise des bras armés de développement lui permettant de rivaliser avec les grandes métropoles actives notamment au sein de l’Euregio et au-delà.

Je souhaite également que les différents élus politiques de la métropole puissent se rassembler dans une assemblée métropolitaine qui prendrait la place du Conseil provincial, en réunissant notamment des élus directs et des bourgmestres ou échevins de la Province. Je refuse ce faisant toute création d’organes publics supplémentaires, mais je souhaite au contraire rationaliser les organes existants, et surtout les rendre plus transparents et plus efficaces.

Le développement économique ne peut avoir lieu sans l’organisation en amont d’un enseignement de qualité, de formations en lien avec les besoins, et sans consacrer des moyens suffisants à la recherche

L’enseignement est la porte d’accès au savoir et à l’émancipation. Le MR souhaite de longue date le renforcement des savoirs de base (lire, ecrire, compter), indispensables à tout parcours citoyen émancipateur. Pourtant, l’organisation de notre enseignement permet encore à de trop nombreux jeunes de quitter l’enseignement avec d’importantes lacunes dans ces matières.

Il faut dès lors rendre de l’autonomie à nos écoles et à nos enseignants. Il faut également enfin revaloriser les filières techniques et professionnelles, notamment en refusant l’allongement du tronc commun.

Quant à l’enseignement supérieur, il joue également évidement un rôle important, et j’ai pu le souligner à diverses reprises durant mon mandat parlementaire. La métropole liégeoise a la chance de compter sur son territoires plusieurs hautes écoles de grande qualité et l’Université de Liège, laquelle propose une des offres de formations la plus large et la plus diversifiée du pays. Avec les hautes écoles, l’ULiège contribue à l’attractivité et à l’image de marque internationale de la métropole liégeoise, en témoigne le nombre croissant d’étudiants, de chercheurs et d’enseignants étrangers qui choisissent d’étudier ou de travailler à Liège.

L’enseignement supérieur est toutefois confronté à des enjeux majeurs. Le décret dit “Paysage” a contribué à l’allongement de la durée des études en individualisant trop le parcours de l’étudiant. La réforme de la formation initiale des enseignants pose également des difficultés organisationnelles énormes, et son impact financier demeure inquiétant. Les universités appellent par ailleurs à un refinancement.

Je me suis attaché à relayer l’ensemble de ces préoccupations dans le cadre de mon mandat parlementaire depuis juillet 2017. La prochaine législature sera décisive pour l’enseignement obligatoire, l’enseignement supérieur et la recherche. Je m’engage à défendre ces dossiers avec vigueur dans les années à venir, car ils sont à la base de tous nos espoirs pour la construction d’une société plus responsable et plus juste.

 

 

Contact

Fabian CULOT

Député wallon et de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Chef de groupe MR à Seraing

rue de Fraigneux, 101 - 4100 Seraing
rue Ferrer, 13 - 4100 Seraing

+32 (0) 4 338 10 49
+32 (0) 496 65 76 95

Que puis-je faire pour vous ?

En envoyant votre message, vous m'autorisez à vous répondre par e-mail afin d'établir un dialogue. Ces informations ne seront pas transmises à des tiers et ne feront l'objet d'aucune démarche commerciale.

Suivez mon actualité sur les réseaux sociaux